Marvel : 14 ans de musique héroïque

Marvel-Logo

Cette semaine est sortie sur nos écrans la nouvelle production Marvel : Captain America – Le Soldat de l’Hiver.

A cette occasion, replongeons-nous ensemble dans plusieurs bandes originales mémorables, composées pour le plus célèbre studio éleveur de super-héros en batterie. Deux films par an, c’est leur ambition. Mais avec l’émergence des Avengers, dans leurs aventures solo ou ensemble dans les blockbusters les plus ambitieux, il y a fort à parier que ce n’est qu’un début…

2000 : X-Men

Premier long-métrage « moderne » des studios Marvel et premier franc succès, X-Men tranche avec ses prédécesseurs, en offrant des effets spéciaux dignes des plus grosses productions hollywoodiennes (tandis que les films précédents ressemblaient davantage à des séries B) et un casting riche qui révéla plusieurs très grands noms, comme celui de Hugh Jackman.

La musique, elle, est aussi épique que ce que l’on pourrait attendre de ce type de film et introduit un nouveau genre, souvent imité par ses successeurs. Signée Michael Kamen.

2002 : Spider-Man

Nouvelle super-production, nouvelles révélations (dont Tobey Maguire) et une confirmation : Marvel est désormais un producteur de films incontournable.

Pour illustrer le générique vertigineux, la boîte engage un grand nom inattendu : Danny Elfman, qui s’est rendu célèbre tantôt auprès de Tim Burton, tantôt en composant dans la plus grande discrétion des génériques TV cultes (Les Simpson, Desperate Housewives).

2003 : X-Men 2

Toutes ces présentations de super-héros méconnus du grand public ont un succès sans précédent. La réaction logique est de faire des suites, afin de les exploiter au-delà de la simple découverte de leurs pouvoirs. Marvel s’attaque donc à X-Men 2, trois ans après le premier, et rappelle pour ce faire l’ensemble du casting. Ajoutez-y quelques mutants bonus, une scène d’introduction (la tentative d’assassinat du Président par Diablo sur Mozart) définitivement culte…

… et engagez un nouveau compositeur, John Ottman, qui reprendra le thème de Kamen, en l’amplifiant encore, en lui conférant le lyrisme nécessaire à ce renouvellement, et vous obtenez un film encore meilleur que le premier, qu’on ne saurait que vous conseiller.

2005 : Les 4 Fantastiques

Pause critique pour les studios : après les immenses succès des sagas X-Men et Spider-Man, Marvel s’enlise pendant plusieurs années dans des films qui ne rencontrent pas leur public, tels qu’Elektra, X-Men : L’affrontement Final, Ghost Rider

Mais le premier d’entre eux est, en 2005, Les 4 Fantastiques, leur scénario bateau et leurs acteurs en carton humide. Tristement replongé dans son époque de séries B, mais heureusement capable, à coups de CGI convaincants, de garder la tête hors de l’eau, Marvel ré-embauche John Ottman, qui offre ici une sympathique petite pièce, pas mémorable, mais agréable.

2008 : Iron Man

Une longue série d’échecs plus tard, le studio choisit un acteur blacklisté, réputé ingérable et junkie, pour incarner un super-héros encore inédit à l’écran : Iron Man. Robert Downey Jr. y est éclatant de bout en bout (à tel point qu’il ne quittera jamais son rôle…) et le film restera sans doute longtemps l’un des meilleurs films de super-héros jamais réalisés.

Celui-ci révéla également un nom totalement inconnu dans l’univers de la musique, celui de Ramin Djawadi, élève d’Hans Zimmer, qui gratifia l’oeuvre d’une musique rock qui repousse encore les limites de l’épique, tout en s’harmonisant sans mal avec les tubes d’ACDC, tellement à-propos.

2011 : X-Men – Le Commencement

Malgré la déception des fans concernant les derniers films de la saga X-Men, Marvel n’abandonne jamais. C’est ainsi qu’en 2011 naît l’idée de raconter la jeunesse du professeur Xavier et de Magnéto, rivaux depuis la nuit des temps. Incarnés par les très talentueux James McAvoy et Michael Fassbender, ceux-ci ouvrent la porte à une nouvelle franchise, réunissant une nouvelle génération de mutants.

La musique est confiée à un inconnu, Henry Jackman, qui signe ici des marches initiatiques étonnantes, qui font rapidement oublier les erreurs passées, et que l’on réentendra avec plaisir en 2014 dans X-Men : Days of Future Past.

2012 : Avengers

On retrouve ici l’Iron Man si cher au cœur des cinéphiles, aux côtés des précédemment présentés Hulk (2008), Thor et Captain America (2011), pour la plus grande aventure portée à l’écran par les studios Marvel.

Le film était très attendu, et comme c’est rarement le cas, convainquit son audience à la quasi-unanimité. Un film tonitruant, tordant, magnifiquement mis en scène et profitant de sa renommée pour influencer désormais tous les films de la franchise. Ainsi, à l’image de Samuel L. Jackson, l’ombre des Avengers plane sur toutes les productions récentes (Iron Man 3, Thor 2…).

2014 : Thor – Le Monde des Ténèbres

Seconde aventure de Thor, bien plus imposante que la première, et second film post-Avengers après Iron Man 3 qui surfe sans complexe sur son succès via quelques clins d’œil amusants.

Ici, des chœurs, dirigés par Brian Tyler, nous chantent toute la dimension du monde d’Asgard et des dangers qui le menace. Une réussite, qui contribue au succès mérité du film, redonnant par la même un coup de pep’s vital à ce héros hors-normes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *