Folie : The Grand Budapest Hotel

aab1e866

Wes Anderson est sans conteste l’un des cinéastes extra-terrestres les plus influents de ce début de siècle. Dérangé, rêveur… les adjectifs manquent pour décrire le réalisateur, qui nous offre régulièrement des univers décalés, des personnages truculents et surtout, une troupe d’acteurs aussi illuminés que lui.

Alors lorsque l’homme se joint au grand Alexandre Desplat pour son dernier film, en ressort une bande originale déjantée, rythmée et délirante, à l’image de cette nouvelle oeuvre intrigante.

The Grand Budapest Hotel suit la quête burlesque d’un concierge d’un hôtel renommé (le sémillant Ralph Fiennes) et de son jeune « Lobby boy » à travers l’Europe d’entre-deux-guerres. Tantôt arrêtés, séduits, emprisonnés, mêlés à une société secrète, les deux hommes vont tenter de regagner l’hôtel et blanchir son personnel si distingué.

TGBH_06

Comédie sans réel fond (telle est la marque de fabrique de Wes Anderson) mais avec un style inimitable, un rythme épatant et aucun temps mort, le film jouit, pour entretenir tous ces éléments, d’une musique impeccable, composée et dirigée par l’immense français Alexandre Desplat.

Son nom ne vous dit peut-être rien, mais il serait temps de le retenir, car à 50 ans, notre compatriote a déjà composé la musique de plus de 150 films et séries, obtenu six nominations à l’Oscar de la Meilleure Bande originale, un Golden Globe et un BAFTA, collaboré avec David Fincher, Ang Lee, Stephen Frears, George Clooney… et sur des sagas mondiales telles que Harry Potter. Je vous sens désormais culpabiliser : oui, Alexandre Desplat joue dans la cour des grands, et domine clairement sa génération.

Un extrait de la bande originale entière de The Grand Budapest Hotel :

Et la bande originale complète… avec une mention spéciale pour la piste 27 « Canto At Gabelmeister’s Peak » !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *